Archives par mot-clé : sightseeing

Grand Central: seen in lot of movies, now live from here – Videos AAAD #21

Grand Central is the amazing station seen in lot of American movies. To enjoy the place, it’s cool to visit at night, the lights are beautiful. When I was here, I thought about the Milano station which has to be seen.

Grand Central c’est cette jolie gare que l’on voit dans tant de films américains. Il faut y aller la nuit, l’ambiance lumineuse est vraiment jolie. Une gare aussi jolie que celle-là, ça ne peut que me faire penser à la fabuleuse gare de Milan.

Premiers pas dans Manhattan: … -AAAD #02

Le terrible périple a trouvé sa fin samedi soir à 20 heures quand je suis allée dormir. Une chance de se coucher en soirée pour éviter le décalage horaire qui se fait ensuite sentir sur plusieurs jours. J’écris ce billet mardi 3 août, avec un peu de retard dû à un problème de connexion et je peux déjà dire que je ne souffre pas trop du décalage mais plus de la fatigue accumulée avant d’arriver. Cependant ça ne m’empêche pas de me réveiller chaque nuit à 3 heures, soit 9 heures du matin, heure française. L’esprit a beau tout faire pour favoriser une bonne immersion dans le pays d’arrivée, le corps n’oublie pas.

Mes débuts à New York

Ma première journée à New York a commencé dimanche. Depuis que je suis ici, j’ouvre des yeux neufs sur la culture américaine mais je me fais souvent la réflexion de ce que penserait un Américain dans la même situation que moi, vivant la même situation à Paris, dans le cas présent, un dimanche. Je pense qu’il aurait un choc culturel. Comment ça, la boulangerie est fermée ? Et s’il a besoin d’un médicament, comment lui expliquer qu’il y a bien une pharmacie de garde dans le quartier mais que je ne saurais lui dire où celle-ci est située et que non, on ne peut pas regarder sur Internet pour avoir cette information. Ici, la pharmacie est ouverte 24/24, tous les jours et ça comprend aussi toute une partie du magasin consacrée aux produits de beauté, à quelques produits alimentaires et à un coin photo.

J’ai voyagé plusieurs fois seule en Italie et en Espagne et même si je ne vivais pas en appartement, j’allais toujours visiter les supermarchés. C’est un moyen de se rendre compte de la manière dont les gens vivent leur vie de tous les jours. Ici, les médicaments sont à portée de main, on les ajoute à son panier comme un paquet de farine. Une fois ce passage effectué pour remplir le réfrigérateur et acheter les produits que je n’avais pas mis dans ma valise, d’une part pour l’alléger (nb : trois kilos en trois sans les cosmétiques) et d’autre part car j’aime acheter les produits locaux, je suis allée à la rencontre de Manhattan.

J’ai acheté mon pass métro pour le mois qui m’a semblé bien trop fragile. C’est un petit papier rectangulaire plus que souple avec une bande magnétique. 89 dollars pour avoir

accès au métro de façon illimitée ça me paraît bien. C’est à peu de chose près l’équivalent du tarif parisien.

J’ai un petit souci dans la vie : je suis assez dépendante d’Internet. Je peux m’en passer pendant plusieurs jours si je suis loin de la folie d’une ville et que le temps s’arrête grâce à des moments bucoliques avec chants d’oiseaux pour parachever le tout. Mais du moment que je suis dans ma vie quotidienne, même à l’autre bout du monde, je ressens le besoin d’être connectée à Internet. Alors, avoir un Ipod Touch qui ofrre la possibilité de se connecter en Wi-Fi m’a paru une bonne idée. En route pour l’Apple Store sur la 5ème Avenue. Dans le métro, quelques minutes avant de descendre, je parle avec Rob qui a une très belle longboard (cf photos dans le slideshow AAAD #02). Il me confie que ce n’est pas si difficile alors on convient qu’il me montrera. Avec tout ça, je manque la station et ce fut une bonne chose. Note pour plus tard : lorsque l’on a un but de promenade, descendre à une ou deux stations avant ou après afin de prendre le pouls de la ville.

Manhattan m’a embrassé

Si j’étais sortie du métro à 5th Avenue / 59th Street, je n’aurai pas eu cette impression de gigantisme puisque la station est en bordure de Central Park. La première chose que j’ai vue de Manhattan c’est la 7th Avenue. L’étroitesse des rues, les taxis jaunes de mes clichés new-yorkais, la hauteur des building, j’ai vu tout ça d’un coup. Je pense que je n’ai jamais ressentie ça, même à Venise qui était un des très beaux voyages que j’ai pu faire… J’ai été submergée d’émotions, papillons dans le ventre, larmes au coin des yeux, je me suis sentie un peu ridicule, je ne comprenais pas ce qui m’arrivait. Sans doute l’émotion d’avoir tant attendu de vivre ce moment, soit depuis environ l’âge de mes dix ans.

A nouveau, je me suis mis à la place d’un voyageur américain qui découvre Rome ou Paris. Lorqu’on est habituée à une ville érigée de façon symétrique, avec des rues qui donnent la direction de la rose des vents, comment fait-on pour se retrouver dans une ville comme Paris ou Rome.. ? Quant à Venise, se perdre est le propre de la cité des Doges. Rejoindre la 5ème Avenue n’a pas été difficile, j’ai croisé plusieurs rues perpendiculaires et j’ai trouvé cet endroit gorgé de touristes, avec du français qui teintait à mes oreilles tous les dix mètres.

Lorsque je voyage seule, je fais en sorte de vivre comme une habitante, je préfère les Birkenstocks aux baskets, le sac à main au sac à dos, et le guide reste à la maison sauf impératifs. Hors de question d’être homologuée touriste de passage. Et comme je ne parle pas à quelqu’un, mon expression ne trahit pas mon origine, personne ne peut savoir que je suis en voyage.

Arrivée à l’Apple Store, j’ai ressentie une curieuse similitude entre l’entrée du musée du Louvre et celle de l’Apple Store qui se trouve lui-aussi en sous-sol, avec accès par un escalier à colimaçons, le tout visible par transparence. On m’avait prévu une foule assez importante. J’ai eu de la chance, Michelle a pris en charge ma demande, a répondu à mes questions. Je me suis sentie « valued me like a customer » comme ils disent ici, quelque chose qu’on ne ressent pas assez en France selon moi (A l’intention d’Alex : tu kiffes cette tirade… ? Hi-hi-hi).

Michelle a ensuite attendu que je choisisse la housse qui va bien pour terminer la commande. J’ai été assez désespérée de voir les longues files d’attente mais comme je payais par Carte Bleue, Michelle a pu prendre mon paiement en scannant les codes barres avec son I-pod Touch. Fantastique d’avancée technologique. Le ticket de paiement me sera envoyé par e-mail. Je lui ai confié mon excitation d’avoir un I-Touch: « J’adore les chaussures mais je préfère la technologie aux chaussures », elle de rebondir : « En plus, cela te durera plus longtemps et tu n’auras pas mal ! ». J’ai adoré mon passage à l’Apple Store, merci Michelle, merci pour l’attention que tu m’as accordée compte tenu de la foule.

J’étais un peu fatiguée. Il était sept heures du soir et on m’avait dit qu’il n’était pas bon de se promener à la tombée de la nuit à New York. Cependant, Central Park me tendait les bras, c’était juste à la sortie de l’Apple Store. Un passage devant des breakdanseurs (cf Video AAAD #02) et j’entre dans le parc. Ca correspond aux clichés que j’avais vu, les gratte-ciels dominent le parc. Il y a même une mini fête foraine. Ma voisine Caroline m’a conseillé de prendre une journée entière pour le visiter. Il y a tant de choses à voir à l’intérieur. Il se peut qu’on y aille ensemble et qu’on loue des vélos pour traverser le parc.

J’y ai vu des petits concerts improvisés, des gens qui se lâchaient complètement (cf Video AAAD #02), des joggers qui se mettaient à danser. Les arbres sont aussi magnifiques et on croise très souvent des étangs et des collines faites de gros cailloux. Le jour tombait vraiment alors je me suis vite dirigée vers la sortie.

Une bonne expérience cette première journée : la 5ème Avenue, Central Park et un passage à l’Apple Store, des classiques. Demain, on verra bien, je me laisserai portée par l’envie du moment. Ce qui est bien de rester un mois quelque part c’est qu’on n’a pas à visiter en courant après le temps. Le temps c’est de l’argent, oui, mais parfois on oublie comment avoir le temps peut aussi avoir  beaucoup de valeur.

First sightseeing in Manhattan: so wow – AAAD #02

NB for French people : la version française est ici

This chaotic travel ended Saturday evening at 8 :00 when I reach my final fully deserved destination aka my bed. I was lucky to go to bed at night, after flying. It helped me to not too much suffered from the jet-lag you feel even if you arrived since a couple of days. I’m writing this on Tuesday, August, 3rd because my Internet acces is shut down for a while and I can assume by now that I’m not jet-lagged. My tireness of the moment is because of the difficulties to sleep I experienced before coming. Still, I’m awake everyday at 3 :00 AM, that’s 9 :00 PM in France. Your mind maybe so adaptable, the body did not forget about his own schedules.

First steps in New York

My first day in New York was a Sunday. Since, I’m here, I’m having a new look about American culture which I know probably nothing about. I oftenly trying to figure it out about what an American would think about the Parisian way of life and on a Sunday Parisian way of life for example. I just presume he would have a cultural shock. How the Baker’s can be closed ? And about the pharmacy, how one can possibly make up to his mind that there might be a pharmacy in the neighbourhood that is opened but since it’s some keeping-opened service, there’s no clue to find which of the pharmacy is opened on this particuliar Sunday. In New York, pharmacy opens everyday, 24 hours a day. And you can’t only reach medecines, you’re also able to find cosmetics, food and even a machine to print your pix.

I travelled by myself in Italy and in Spain and even if I did not live in a flat, I was always going into supermarkets. It helps you to find out how people are living their everyday life. Here, medecines are reachable, you add them to your basket like of a box of flour. After this need for food and cosmetics done, I went to grasp Manhattan.

I bought my metro pass for a month. It seems to me really fragile. It’s a very slim shit of paper with a magnetic band. I payed 89 $ to have the illimitated access to metro, well that’s fair. It’s about the same price for a Parisian metro pass.

There’s something in my life I must be ashamed but I can’t really manage it : I’m a fully Internet dependent woman. I can enjoy life without a Wi-Fi access but that’s only if I’m far away from the crazyness of a city and that the times stop because I’m enjoying life through Nature and birds singing. But this cannot occurs in my everyday life even if I’m really far away from home. So I assume that having an I-Touch which can be connected to Wi-Fi seemed a great idea. Aim : going to the Apple Store on 5th Avenue. In the train, I speak to Rob who has a really beautiful longboard (cf pictures in the slideshow AAAD #2). He says to me that ‘s it’s less difficult that I can imagine so we plan that he’ll show me. The chatting made me miss my station and that has be a chance. For the record : next time I want to go somewhere, get down in the neighbourhood but not in the right place to enjoy fully the area.

I assume Manhattan just kissed me

If I had been getting down at 5th Avenue / 59th Street, I must not had this feeling that everything were giant coz the metro station is next to Central Park. The first thing I saw about Manhattan was the 7th Avenue. The narrowness of the streets, the yellow cab from my New York cliches, the highness of the buildings, I’ve seen all of these in an amount of three seconds.  I presume that I’ve never experienced that feeling, even in Venice, Italy, which was one of the most beautiful travel that I had the chance to have… I was so mooved, my stomach was upside down, tears about to fall. I felt a little bit ridiculous, I dit not get what was occuring to me. Maybe it’s about the fact that I’d be waiting for this moment since so much time, since I’m ten exactly.

Once again, I try to think about how an American would be able to visit Rome or Paris. Indeed, when you’re used to a square ericted city, where every streets are symetrical, when streets are named in fonction of the direction, how could you possibly orientate yourself in a city build like Paris or Roma.. ? As for Venice, Italy, being lost that’s the thing about the Doge cité. So going to the 5th Avenue has been a piece of cake to me. I just crossed some streets and then I find a place crowded with tourists, and heard French every ten metters.

When I’m travelling by myself, I try to live as a citizen. I prefer Birkenstocks to baskets, purse to a big bag and the travel guide stays at home. I do not want to be a tourist girl. And since I’m not speaking to someone, one’s cannot notice hearing me that I’m here for sightseeing.

At the Apple Store, I notice that the entrance was similar to ones’s in Louvre which is also in a basement that one’s access helped by a turning stair. And like the Louvre, when you’re on the street, you can see because of the glasses what occurs in the shop. My friends said to me this will be fully crowdy because of the Sunday. But, I was lucky, I was helped by Michelle who answered very well my questions. She gave me attention, something in France, customers are not enough feeling in my point of view (Alexis, this line is for you).

Then Michelle waited for me to choose the right protection for my new purchase. I was a bit desperate to see the waiting lines but as I was paying with my Visa card, she took my payement scanning the things with her I-Touch. Marvellous technology, I’ve loved that ! The ticket will be sent to me by e-mail. I said to Michelle « I’m so excited about this. I might be a shoe-lover but not as much as I’m a technology-lover ». She answered : « And then, this will last you more than shoes and at least, you won’t be injured ! ». I’ve loved my visit to the Apple Store. Thanks Michelle, thank you for the time you gave me in that crowdy afternoon.

I was a bit tired, it was seven and I have been said that it’s not a good thing to be alone at night in New York. But, Central Park was asking me to come, it was so next to the Apple Store. I’ve enjoyed breakdancers (cf Video AAAD #02) and I entered the Park. It’s like the pictures I’ve seen, the skyscrappers are fully above the Park. There’s even a small fair. My neighbour Caroline said to me to have one day long in Central Park. There’s so many things to see. We might go together and rent some bikes to enjoy the Park.

I’ve seen gigs in front of which there were people that decides to leave shyness in the closet (cf Video AAAD #02), some joggers that were dancing, having a break into their running. The threes are really beautiful and I’ve crossed oftenly some little lakes and some hills made by huge stones. But the day was falling down so I stepped to the gate.

I had a really great experience today : 5th Avenue, Central Park and a stop by the Apple Store, some classics. Tomorrow, we’ll see, I might be mooved by some other things I want to do at the moment. That’s what is good about staying one month in a place : you dont’ have to run the clock. Time is money, that’s true but sometimes we’re not enough aware about how having time is a great value.